Choisir la meilleure pompe vide-cave

Connaître précisément ce qu’est une pompe vide-cave et cerner le principe de son fonctionnement vous permettra de mieux effectuer ce choix. Nous les aborderons donc avant de vous présenter les critères à prendre en compte pour choisir la meilleure pompe vide-cave pour soi.

Qu’est-ce-qu’une pompe vide-cave ?

À l’instar de toutes les pompes de relevage, la pompe vide-cave est une machine d’usage domestique, utilisée pour évacuer de l’eau située à une certaine profondeur. Sa particularité tient du fait qu’elle est beaucoup plus utilisée en cas d’inondation ou de vidange des fosses sceptiques. Cela n’empêche pas cependant qu’elle soit utilisée pour assécher les locaux ou évacuer des endroits creux tels que les bassins, les piscines… On distingue globalement deux types de pompe de cave, en fonction de la nature de l’eau drainée. Les pompes serpillères  en premier lieu, sont comme l’indique leur nom, destinées à l’évacuation des espaces peu inondés, et à leur assèchement. La hauteur d’eau dans ce cas est moindre, et elles assèchent beaucoup mieux que n’importe quelle autre pompe de relevage. Leur architecture ne tolère toutefois pas l’aspiration des grosses particules , pire , de l’eau boueuse. Elles ne sont du coup,  indiquées que pour des eaux claires de surface. La deuxième catégorie prend en compte les pompes vide-caves à eaux chargées et à eaux sales.  Elles disposent d’une crépine et d’un broyeur pour certains modèles, qui rendent possible l’évacuation des eaux chargées de grosses particules. C’est donc le genre de pompes approprié pour vider les fosses sceptiques, évacuer les eaux usées vers un égout…Ainsi, de manière plus succincte, la pompe vide-cave est une pompe de relevage destinée, en fonction de son type, à évacuer de l’eau claire, sale ou chargée, à une certaine profondeur.

Comment fonctionne une pompe vide cave ?

Le fonctionnement de la pompe vide cave repose sur plusieurs éléments formant son architecture, et qui se complètent dans l’exécution de leurs rôles. Ce fonctionnement dépend du régime de l’appareil, c’est-à-dire du fait qu’il soit en mode manuel ou automatique. Nous vous présentons ces éléments qui concourent au bon fonctionnement d’une pompe vide-cave.

Le moteur électrique

Le moteur des pompes vide-caves ne présente aucune particularité. Il s’agit du même type de moteur qui fait fonctionner tout appareil électrique. Il nécessite pour être actionné en mode manuel, la présence d’un courant alternatif monophasé. Un cordon est donc intégré pour permettre de le relier à un secteur d’alimentation. Ce dernier est recouvert d’un isolant qui le protège de l’eau au cas où il doit être immergé. Le moteur est lui-même protégé par un boîtier qui le met à l’abri de l’humidité. Sa puissance, exprimée en Watts, détermine la quantité d’eau que peut évacuer la pompe par heure. Le moteur est la pièce maîtresse de l’ensemble ; l’élément qui commande. Les plus faibles puissances actuellement sur le marché avoisinent les 300W pour un débit maximal de 8000 litres par heure, alors que les plus fortes sont d’environ 1300W, avec débit d’environ 20000 litres par heure.

Le système de pompage

C’est en quelque sorte le corps de la pompe. Il est constitué d’un vortex au sein duquel une turbine est mise en rotation par le moteur. Les tours effectués par la turbine génèrent une force  qui propulse l’eau en haut. On distingue deux types de système de pompage.

  • Le système de pompage monocellulaire constitué d’un seul vortex dans lequel ne tourne qu’une seule turbine et,
  • le système de pompage multicellulaire constitué d’un ou de plusieurs vortex avec plusieurs turbines. Il présente l’avantage de disposer d’une pression de pompage élevée permettant d’évacuer l’eau avec un débit plus grand.

La crépine

C’est une sorte de filtre qui débarrasse l’eau pompée des grosses particules qu’elle contient. Elle protège du coup, le système de pompage de l’effet délétère des eaux sales et chargées. Sa finesse traduit la capacité de filtration de la pompe. En d’autres termes, plus la crépine est fine, plus la filtration est optimale.

Le flotteur

Toutes les pompes vide-caves n’en possèdent pas. Ce sont en effet des accessoires qui permettent le fonctionnement de la pompe en mode automatique. Comme l’indique son nom, c’est un dispositif qui flotte dans l’eau lorsque celle-ci atteint un certain niveau, ce qui active automatiquement le système de pompage qui se met alors à pomper. Ils sont de deux types : les flotteurs filaires dont le principe de fonctionnement repose sur la gravité, et les flotteurs à bras, vides et mobiles en fonction du niveau de l’eau. Les pompes vide-caves sans flotteurs sont équipées d’un système équivalent qui déclenche le pompage en fonction de la hauteur de l’eau, et qui tolère d’ailleurs mieux les niveaux d’eau plus faibles.

Il est toutefois important de noter qu’il existe deux modes de fonctionnement. Le mode manuel, indiqué pour l’assèchement et l’évacuation de petites quantités d’eau, et celui automatique adapté pour les grandes hauteurs d’eau. Cependant, il est dangereux de faire fonctionner une pompe vide cave à sec. C’est pourquoi le mode automatique devra être arrêté lorsque la quantité d’eau restante est moindre, pour être relayé par celui manuel. Le moteur doit également être coupé à temps une fois l’opération terminée.

Choisir sa pompe vide-cave

Vu la floraison de modèles disponibles actuellement sur le marché, il est important que vous portiez votre choix sur une pompe vide-cave qui correspond effectivement à vos besoins. Pour cela , plusieurs critères sont à prendre en compte.

La nature de l’eau

Il s’agit d’un critère très important à prendre en compte avant d’acquérir une pompe vide -cave. Car toutes ne sont pas indiquées pour une même nature d’eau. À chaque modèle, correspond une eau d’une nature bien précise à évacuer. Trois catégories d’eaux sont généralement prises en compte : les eaux claires, sales et chargées. Les eaux claires proviennent généralement de la pluie et sont du coup, dépourvues de grosses particules. Les rares qu’on pourrait y trouver ont un diamètre qui n’excède guère les 4 mm. Il convient donc , en présence d’une eau de ce type, d’opter pour une pompe à eau claire. Les eaux sales contiennent pas contre, des particules qui ont un diamètre avoisinant 10 mm et sont généralement retrouvées dans les caves et les réservoirs. Des pompes à eaux sales sont indiquées pour leur évacuation. Enfin, les eaux chargées sont boueuses , remplies de grosses particules et retrouvées surtout dans les fosses sceptiques et à l’occasion d’importantes inondations. Les pompes à eaux chargées sont les plus adaptées pour les évacuer. Ces dernières peuvent également servir à drainer les eaux claires et sales.

La puissance de pompage

La puissance du moteur électrique importe également dans le choix de la pompe adéquate. Avec une pompe d’une grande puissance, une pression assez intéressante et un débit élevé peuvent être obtenus. Le drainage se fait plus rapidement et de manière plus efficace. De deux modèles aux caractéristiques quasi identiques, il est plus futé d’opter pour celui qui possède le moteur le plus performant. Une façon de réussir votre choix est de définir à l’avance, la puissance que nécessitera le pompage à effectuer en fonction de l’étendue et de la hauteur d’eau dans la cave en question.

La profondeur d’immersion

À chaque modèle de pompe vide-cave, correspond une profondeur maximale en dessous de de laquelle il n’est pas conseillé de l’immerger. Donc, pour un bon rendement, assurez- vous que la profondeur de votre bassin peut être supportée par votre pompe. Il existe des modèles qui admettent une profondeur d’immersion au-delà des huit (08) mètres.

Comment installer une pompe vide-cave ?

Grâce à son isolement, la pompe vide-cave peut être complètement immergée dans l’eau. Son installation se déroule en trois étapes : la recherche d’un positionnement optimal, l’installation proprement dite et le raccordement des tuyaux de refoulement et d’évacuation, pratiquement imbriqué avec l’installation de la pompe. Le positionnement le plus conseillé est celui à proximité d’un mur extérieur, proche d’une prise de courant qui doit être protégée par un disjoncteur. Il est important de noter qu’il est totalement déconseillé de prévoir une piscine comme emplacement. Une fois l’emplacement adéquat trouvé, il faut passer à l’installation proprement dite . Pour ce faire, faites un trou en suivant les instructions données  par le fabricant. Ajoutez-y du béton ,puis installez la cuve en plastique qui accompagne votre pompe. Cette cuve sert de protection à votre pompe et se doit donc d’être impérativement placée . Gardez- la en équilibre en ajoutant du gravier  autour. Avant de mettre la pompe dans le trou, il faudrait au préalable raccorder les différents tuyaux. Le tuyau de refoulement est celui qui , le premier , doit être fixé. Pour cela, faites un trou dans la solive d’un morceau de tuyau de drainage d’environ 30,5 cm de long. Ce trou est l’endroit où sera placé le tuyau de refoulement. Par la suite, coupez des morceaux de tuyaux en PVC que vous mettrez dans le tuyau raccordé en passant par le rebord de la jante de la pompe, puis accolez- les. Fixez ensuite le tuyau d’évacuation de façon à laisser un petit trou pour la ventilation, en dehors de l’eau. Ce trou empêchera l’air de pénétrer dans la partie déclive de la pompe. 

Comment régler une pompe vide-cave ?

Le réglage du flotteur de la pompe vide-cave n’est pas possible. Il déclenche directement la mise en marche de la machine quand les conditions sont réunies. Toutefois, vous pouvez influer sur la hauteur de déclenchement. Il vous suffira pour cela de diminuer la longueur du câble oscillant ou d’ajouter du polystyrène au flotteur.

Comment amorcer une pompe vide-cave ?

Il est dangereux de laisser fonctionner une pompe vide-cave sec. D’où l’intérêt de l’amorcer. Cela consiste à générer une certaine pression dans la pompe pour qu’elle puisse fonctionner seule. Avant tout, vérifiez que votre pompe est hors-tension. Remplissez- la par la suite d’eau, jusqu’à ce qu’elle déborde. Fixez le tuyau de refoulement ,branchez la pompe au secteur d’alimentation, puis mettez-la en marche. Une fois amorcée, faites un cycle de pompage pour vous rassurer qu’elle fonctionne bien.

Bien entretenir une pompe vide-cave

Vous pouvez entretenir vous-même votre pompe , ou recourir aux services d’un  spécialiste.  Toujours est-il qu’il faut que cet entretien se fasse pour assurer un fonctionnement optimal et durable de la pompe. Pour ce faire, des surveillances rapprochées , idéalement journalières, et périodiques doivent être organisées. La surveillance journalière consiste à vérifier chaque jour le fonctionnement de la machine. Une attention particulière est portée à la moindre modification : qu’elle concerne le bruit, la présence d’une odeur ou autres. La pompe et la cuve devront également être nettoyées manuellement au moins une fois dans l’année. Pour des pompes trop chargées, faites le lavage par aspiration d’une assez bonne quantité d’eau claire à deux ou trois reprises. Répétez la même opération tous les deux mois.

Quel prix pour une pompe vide-cave ?

Le prix des pompes vide-caves varie en fonction du modèle et de sa performance. Pour venir à bout de l’inondation, vous pourriez avoir à débourser  entre 45 euros et 400 euros. Pour des modèles de puissance acceptable, prévoyez au moins 100 euros.

Les meilleurs modèles de pompe vide-cave

Pour finir, nous vous proposons de découvrir notre sélection des meilleurs modèles de pompe vide-cave disponibles actuellement sur le marché. Provenant des marques de renom dans le domaine, ce sont des pompes d’une grande efficacité et accessibles à toutes les bourses.

La pompe ROBBY

Il s’agit d’une pompe vide-cave immergée et automatique disposant d’une puissance de 550W. Elle est équipée d’un flotteur, peut être immergée jusqu’à 07m de profondeur et propose un débit d’environ 10000 litres par heure.

La pompe d’assèchement Ultra

C’est une pompe serpillère adaptée pour l’assèchement adéquat de vos locaux. Disposant d’une puissance d’environ 80W, il peut évacuer environ 2500 litres d’eau par heure. Mieux il ne coûte que 99euros.

La pompe GC-DP 1020 N

C’est une pompe vide-cave automatique de 1000W avec un débit de 18000 litres par heure. Elle est capable de refouler de l’eau jusqu’à une hauteur de 09m.

Description des produits

La pompe VOUNOT

Elle est indiquée pour l’évacuation des eaux chargées. Fort de ses 750 W de puissance, elle est capable de remonter l’eau de 7m.  Submersible, elle est également automatique et peut évacuer environ 14000 litres d’eau par heure. Elle coûte 42 euros environ.

La pompe d’évacuation GC-DP 1020 N

Adaptée pour l’évacuation des eaux chargées, elle est équipée d’un système de raccordement universel qui admet tous les tuyaux. Automatique et puissante, elle refoule environ 18000 litres d’eau par minute. Elle coûte 70 euros en moyenne.

La Kärcher SP1 Dirt

Dotée d’une puissance de 250 W, elle peut être immergée jusqu’à 7 m de profondeur et peut refouler l’eau de 4,5 m de hauteur.  Elle est indiquée pour l’évacuation des eaux chargées. Son débit est de 5500 litres d’eau par heure et elle coûte 43 euros environ.

La Fixkit 1100W

C’est une pompe submersible de haute qualité. Recouvert d’un boîtier, elle est automatique et puissante de 1100 W. Il peut refouler environ 20000 litres d’eaux chargées par heure sur une hauteur de 09 m. IL faut prévoir environ 54 euros pour l’acquérir.

La pompe Güde 94630

C’est la pompe qui allie grande puissance avec une faible consommation électrique. Débitant environ 7500 litres d’eau par heure, elle correspond pour l’évacuation des eaux usées. Elle est facilement transportable et coûte environ 40 euros.