Choisir la meilleure pompe immergée

Pouvant être mise dans l’eau, la pompe immergée permet de pomper l’eau d’une source (forage, puits) pour une utilisation domestique (jardin, eau de lavage). Elle peut également servir dans le secteur industriel ou dans le secteur de l’agriculture. Sa particularité se trouve dans la profondeur de son installation. Découvrez en détail tout ce qu’il faut savoir sur la pompe immergée afin de faire le meilleur choix.

Qu’est-ce qu’une pompe immergée ?

Une pompe immergée, est une pompe servant à la récupération des eaux claires d’une source. Elle peut s’utiliser dans le cas d’un puits ou dans le cas d’un forage. Elle aspire l’eau pour ensuite la refouler à une forte pression vers l’extérieur, grâce à l’orifice de refoulement qu’elle possède. La pompe immergée, vous permet de vous servir de votre propre eau sans avoir besoin d’être en réseau. C’est une pompe qui avantage fortement ceux qui disposent d’un puits sur leur terrain.

Ainsi, vous aurez la possibilité d’alimenter l’ensemble de vos installations ménagères, notamment les toilettes, la salle de bain ou encore le lave-vaisselle. Vous pouvez également l’installer si vous disposez d’un jardin que vous souhaitez arroser sans vous servir de l’eau du réseau. Une pompe immergée, est bénéfique financièrement.

Pour une bonne efficacité, la pompe immergée doit être placée à 8 mètres de profondeur. Cette profondeur, dépend également de la source d’eau. Dans le cas où cette dernière n’est pas profonde, il est recommandé d’utiliser une pompe de surface.

Comment fonctionne une pompe immergée ?

Pouvant être installée à une profondeur de 8 mètres, vous comprenez sans doute que la pompe immergée se plonge dans l’eau. D’ailleurs son nom l’explique amplement. Ainsi, c’est la pompe elle-même qui est mise dans l’eau en lieu et place d’un tuyau comme c’est le cas avec une pompe de surface. La pompe immergée est en acier inoxydable, submersible et ne craint donc pas la corrosion. L’eau qu’il soit de puits ou de forage, se pompe par le bas de l’appareil à l’aide d’un câble électrique et d’un moteur électrique. Vous n’avez pas à vous en faire pour le moteur électrique, car il n’y a aucun risque qu’il prenne l’eau. Le corps de la pompe est fait de sorte qu’il soit entièrement protégé et que l’eau refroidisse le moteur lors de son passage par la chemise de protection motrice.

La pompe immergée est également composée d’un tuyau qui permet de conduire l’eau jusqu’à votre réservoir vessie ou encore votre réseau. Il faut noter que le réservoir vessie permet de mettre votre eau sous pression. Ce réservoir se retrouve au niveau du corps de l’appareil où se trouvent de nombreuses roues. C’est le nombre de roues qui détermine le niveau de pression de l’eau pompée. En ce qui concerne le niveau sonore qui fait partie intégrante du fonctionnement, la pompe immergée ne fait pas autant de bruit qu’une pompe de surface. C’est là l’une des caractéristiques propres à son fonctionnement.

Pour descendre la pompe eau immergée, il vous faut une poignée de suspension ou un anneau de suspension. Pour la maintenir, la pompe immergée doit être fixée avec des serres câbles et du câble inox. Outre le fonctionnement de la pompe immergée, le plus important est la qualité de l’eau pompée. Il est donc très utile de rappeler que cette eau doit être traitée correctement au préalable.

Découvrez le comparatif des pompes submersibles.

Les différents types de pompe immergée ?

Sur le marché, vous retrouverez généralement deux types de pompe immergée. Il s’agit notamment de la pompe immergée pour puits et de la pompe immergée pour forage. À ces deux pompes immergées, s’ajoute la pompe immergée pour eau de pluie. Chacune d’elle présente des spécificités qui se présentent de la manière suivante :

Les pompes immergées pour puits

Une pompe immergée puits, est une pompe qui ne peut généralement pas descendre en dessous de 20 mètres. La simple bonne raison, c’est qu’il n’est pas fréquent de voir un puits avec une telle profondeur. C’est cette limite qui fait différence entre une pompe immergée pour puits et une pompe immergée pour forage. Les pompes immergées pour puits sont généralement idéales si vous souhaitez procéder à l’arrosage de pelouse ou de votre jardin avec l’eau. Vous pouvez également vous servir d’une pompe immergée pour puits pour le pompage d’une citerne de récupération d’eau de pluie. Vous pouvez en faire de même pour le pompage d’une cuve.

La pompe immergée pour puits présente de nombreux avantages. Son tout premier avantage, c’est le fait qu’elle dispose de la fonction marche/arrêt automatique. Cette fonction permet à la pompe de démarrer automatiquement et de s’arrêter également automatiquement en fonction de la demande en eau. Supposons que vous avez branché votre robinet sur la pompe, cette dernière s’activera automatiquement à l’ouverture du robinet. De même, elle s’arrêtera automatiquement à la fermeture du robinet. Le second avantage de cette pompe, c’est qu’elle a une protection contre le fonctionnement à sec. Autrement dit, l’appareil se protège des dommages en rapport à un fonctionnement à sec. Étanche, la pompe immergée pour puits est partiellement immergée, ce qui est également un avantage pour cette dernière.

Voir le guide d’achat des pompes immergées automatiques

En ce qui concerne l’installation d’une pompe immergée pour puits, cette dernière est très simple. Vous devez commencer en suspendant la pompe immergée dans l’eau de puits avec un câble en inox ou une corde. Afin d’empêcher la pompe immergée d’aspirer les déchets au fond du puits, vous devez respecter une distance minimum de 50 cm du fond. En respectant cette distance, vous augmentez la durée de vie de votre pompe immergée pour puits. Par la suite, branchez votre tuyau sur la sortie de la pompe. Réalisez également le branchement du câble d’alimentation pour que la pompe fonctionne. Le tuyau doit avoir un diamètre égal ou supérieur à la sortie de la pompe pour que cette dernière atteigne sa pleine capacité.

Une pompe immergée pour puits que nous vous recommandons, est la pompe immergée pour puits VEVOR. Cette pompe immergée pour puits, est composée d’un boîtier en acier inoxydable 304. Il est durable et est résistant à la rouille. Sa tension est de 220 V avec un débit de 1 600 l/h. Elle a une puissance de 0,25 KW, qui permet d’évacuer rapidement l’eau. La tête maximale est de 80 m et le câble de connexion est de 20 m. Monophasée, la pompe à un diamètre de 76 mm.

Vous avez également la pompe immergée MSW motor technics qui dispose d’un moteur d’une puissance de 250 W. Cette pompe immergée est rapide avec un débit de 3 800 l/h. La profondeur maximale de pompage de cette pompe immergée est de 28 m. En acier inoxydable, cette pompe a un câble d’alimentation d’une longueur de 20 mètres.

Les pompes immergées pour forage

Une pompe immergée pour forage, permet d’évacuer l’eau présente à l’intérieur d’un forage. Elle permet également de récupérer l’eau de pluie à l’intérieur d’une citerne ou d’un puits. Elle s’utilise pour l’alimentation en eau du système d’arrosage. Son installation se fait directement dans la source ou l’eau doit être prise. Une pompe immergée pour forage se compose d’un moteur, d’une transmission et d’une partie hydraulique. Dans le cas d’une pompe immergée pour forage, la pompe se refroidit d’elle-même après le passage de l’eau dans cette dernière.

Les pompes immergées pour forage, ont de nombreux avantages. Le tout premier avantage, c’est qu’elle est utilisable au niveau de plusieurs sources. Elle ne s’utilise pas uniquement pour le forage, mais également pour la citerne et le puits. Elle s’utilise également lors des constructions par les professionnels. Elle sert pour l’alimentation du système d’arrosage et constitue un véritable investissement sur le long terme.

Si vous êtes à la recherche d’une pompe immergée pour forage, nous vous recommandons la pompe immergée Berlan dédiée au puits profond et au forage. Elle dispose d’un boîtier en acier inoxydable et d’un moteur d’une puissance de 1 100 w. Le débit maximal que peut dégager cette pompe immergée pour forage est de 4 000 l/h. La hauteur de refoulement est 94 m et la profondeur d’eau autorisée est de 20 m. Cette pompe, est alimentée sous-secteur avec une tension de 230 volts.

Vous pouvez également opter pour la marque Fluxe qui est extrêmement performante, mais également silencieuse. C’est une pompe monophasée de 220 V et une puissance de 750 w. Le débit de cette pompe immergée de forage est de 4,8 m3 /h. L’immersion maximale de cette pompe est de 15 m et la longueur du câble électrique est de 30 m. Le corps de cette pompe est en acier inoxydable et le diamètre de refoulement est de 2 m. En ce qui concerne le diamètre de refoulement, il est de 4 m.

Les pompes immergées pour eau de pluie

Les pompes immergées pour eaux de pluie ont pour rôle d’alimenter votre système d’arrosage, votre jardin ou encore votre maison. Elles peuvent servir lorsque vous souhaitez alimenter le système d’eau de vos toilettes par exemple. Ces pompes se servent de l’eau de pluie pour l’alimentation des différents points d’eau. Elles sont très économiques, car la consommation d’eau courante est nettement réduite. La pompe eau de pluie immergée, sert également à vider les caves lorsque ces dernières sont remplies d’eau.

L’installation d’une pompe immergée pour eau de pluie se fait exactement comme celle d’une pompe immergée de puits. La limite de 50 cm entre le fond de la cuve de stockage et du puits ou de la citerne doit être respectée. Autrement, la pompe risque d’être endommagée par d’éventuels déchets. Les pompes immergées pour eau de pluie présentent également les mêmes avantages qu’une pompe immergée de puits. En effet, ces pompes sont presque qu’inaudibles, ont une fonction marche/arrêt automatique et disposent également d’une fonction de protection contre la marche à sec. Il faut ajouter à tout ceci la facilité d’utilisation qui est également l’un de ses avantages.

Vous trouverez de nombreuses pompes sur le marché comme la pompe immergée pour eau de pluie est de VITO garden. Cette pompe immergée a une puissance de 400 watts et une alimentation de 230 V. Sa hauteur maximale est de 5 m et la capacité de refoulement est de 8 000 l/h. La profondeur maximale de cette pompe est de 7 m et la longueur du câble est de 10 m.

Vous pouvez également opter pour la pompe immergée pour eau de pluie DAB fait en acier inoxydable. Elle a une puissance de 550 watts et une longueur de câble électrique de 15 mètres. Le débit maximal est de 5,7 m3/h et une hauteur de refoulement de 36 m.

Comment choisir sa pompe immergée ?

Le choix d’une pompe immergée ne se fait pas au hasard. Il faut en effet tenir compte de plusieurs paramètres. Pour effectuer un choix, vous devez prendre en compte les critères suivants :

Type d’utilisation

Lorsque vous souhaitez faire usage d’une pompe immergée, vous avez deux catégories qui se présentent à vous. La première catégorie est celle des pompes immergées de relevage. Dans cette catégorie, vous avez la pompe vide-cave et la pompe de relevages des eaux usées. Une pompe vide-cave, est utilisée lorsque vous souhaitez aspirer l’eau d’une cave après une inondation. Vous pouvez également vous en servir lorsqu’une eau indésirable est présente chez vous. En ce qui concerne la pompe de relevage des eaux usées, elle sert à faciliter l’évacuation des eaux sales. Elle s’installe dans le collecteur d’eau.

Dans la catégorie des pompes immergées d’alimentation, vous avez en premier lieu la pompe immergée pour puits. Cette pompe sert à pomper l’eau provenant de la nappe phréatique de votre puits. Elle est utile pour fournir de l’eau d’arrosage ou encore de l’eau non potable comme potable pour votre maison. Il faut souligner que parmi les pompes immergées pour puits, vous avez les pompes immergées pour puits artésien et les pompes immergées pour puits busé. Un puits artésien est assez étroit et par conséquent, les pompes immergées indiquées ont un petit diamètre. Contrairement au puits artésien, le puits busé a besoin d’une pompe d’un diamètre plus grand, car il est moins étroit.

La seconde pompe immergée de cette catégorie, est la pompe immergée pour forage. Ce type de pompe s’utilise lorsque vous n’avez pas de puits et que vous désirez cependant réduire la consommation d’eau courante. Il va donc falloir creuser pour obtenir de l’eau tout en respectant la réglementation en vigueur. La pompe immergée pour forage, vous permettra de pomper l’eau directement au niveau de la nappe phréatique. Bien que l’eau obtenue ne soit pas potable, elle servira pour le système d’alimentation des toilettes, d’arrosage et de lavage.

La dernière pompe de cette catégorie, est la pompe immergée en alternative des pompes de surface. En effet, ces pompes s’utilisent pour des profondeurs inférieures à 8 mètres. Elle ne fait pas assez de bruit et permet de récupérer l’eau de pluie qu’elle soit dans un plan d’eau ou dans un récupérateur d’eau.

Le débit

Le débit représente la quantité d’eau qui est pompée suivant un temps donné. Afin de faciliter le calcul du débit, vous devez prendre comme base de calcul 6m/h équivalent à 100 l/mn. Avec une pompe immergée, le débit varie suivant la hauteur du point de refoulement et la profondeur d’aspiration.

Effectivement, en fonction du diamètre de tuyau d’une même pompe immergée, le débit est moins élevé lorsque la différence de hauteur est grande. Le débit est par contre élevé lorsqu’en termes de hauteur le point de refoulement et celui d’aspiration sont proches. Supposons que vous avez un forage de 2 000 l/h par exemple, il sera inutile de prendre une pompe immergée donnant un débit de 5 000 l/h.

La hauteur de pompe

La hauteur de pompe est la hauteur qui sépare le point le plus défavorable de votre installation à votre source d’eau. Cette hauteur rentre dans l’évaluation de la hauteur nanométrique. Elle est très importante et doit être prise comme donnée essentielle lors du choix de votre pompe immergée.

La pression utile

La pression utile, est la pression nécessaire qu’il faut pour que toutes les sorties d’eau puissent bien fonctionner. Lorsqu’on parle de sorties d’eau, il s’agit notamment des robinets, des asperseurs d’eau pour l’arrosage ou encore de la douche. La pression utile sera grande lorsque le nombre de sorties d’eau sera élevé. À titre d’information, vous devez savoir que pour l’alimentation en eau d’une maison, la pression utile est de deux bars. Elle est de trois  bars lorsque vous souhaitez alimenter votre maison et votre jardin à la fois. La pression utile rentre dans le calcul de la hauteur nanométrique totale. Dans ce cas de figure, une conversion en mètre colonne s’impose. La base de conversion est 1 bar équivaut à 10 mCE.

Les pertes de charge

Les pertes de charge interviennent lorsqu’il y a un transfert de l’eau à travers vos tuyaux. Vous n’êtes pas sans savoir que lorsque l’eau circule à travers vos tuyaux, il y a des frottements contre les parois de ce dernier. Du fait des frottements, il y a une partie de la pression fournie par la pompe qui est perdue. Cette partie, représente les pertes de charge. Si votre tuyau a une petite taille, les pertes de charge seront grandes. Il est donc important de prendre en compte ce critère pour un choix efficace de votre pompe immergée. Les pertes de charge rentrent également du calcul de la hauteur nanométrique.

Comment utiliser une pompe immergée ?

Le rôle de la pompe immergée n’est plus à présenter. Cependant, il est important une fois l’achat effectué de l’utiliser correctement. Ainsi, quel que soit le type de pompe immergée que vous achetez, il est important d’équiper votre canalisation de refoulement d’un clapet antiretour. Il s’agit d’un dispositif qui permet de contrôler le sens de circulation de l’eau. Il s’installe au niveau du tuyau de la pompe immergée. Le clapet antiretour, s’entretient régulièrement.

Pour une parfaite utilisation de la pompe immergée, il est également important de vérifier l’alimentation électrique. À ce niveau, vous devez vérifier si le réseau sur lequel vous avez branché votre alimentation électrique dispose d’une protection thermique. S’il n’en possède pas, vous risquez de griller le moteur de la pompe si ce dernier se désamorce. L’absence de protection thermique, peut également entraîner un blocage de la roue. Toujours par rapport à la roue, veillez à ce que rien ne bloque son fonctionnement pour une bonne utilisation de votre pompe immergée. L’étanchéité des câbles électriques doit également faciliter l’utilisation de la pompe immergée. Pour finir, l’utilisation efficace d’une pompe immergée passe par un bon entretien.

Comment tester une pompe immergée ?

Le test d’une pompe immergée peut s’effectuer aussi au niveau du condensateur. Vous n’apprenez sans doute rien lorsqu’on vous dit qu’une pompe immergée marche avec un moteur électrique. Et que c’est au niveau du condensateur que la charge électrique est stockée. Généralement, les pompes immergées utilisent deux condensateurs. Une  de démarrage et une autre de fonctionnement. Ces condensateurs ont l’apparence d’une grande pile. Les condensateurs de fonctionnement se trouvent en haut du moteur et ceux de démarrage sont à l’arrière du moteur de votre pompe immergée.

Si vous sentez que la panne vient de votre condensateur, il existe deux symptômes pour confirmer votre hypothèse. Le premier symptôme, c’est le bourdonnement. Dans ce cas, vous allez remarquer que le moteur de la pompe immergée bourdonne, mais ne tourne pas. Le moteur d’une pompe immergée ne tournera pas avec un condensateur défectueux. Un arbre de moteur grippé peut également être à  la base du bourdonnement. Si vous arrivez à tourner cet arbre avec la main, c’est qu’il s’agit bien d’un bourdonnement.

Le second symptôme prouvant un mauvais condensateur, c’est la surchauffe. En effet, le moteur peut s’arrêter lorsqu’il devient trop chaud. Si le condensateur est défectueux, il est possible que le moteur demande un ampérage plus élevé pour le fonctionnement de votre pompe immergée. Avec un ampérage élevé, il y aura plus de puissance et par conséquent plus de chaleur.  

Un condensateur d’une pompe immergée peut être testé facilement. Pour le faire, vous devez sortir la pompe et retirer le couvercle du dessus du moteur afin d’exposer le condensateur. Procédez ensuite au court-circuit du condensateur en vous servant d’un tournevis isolé sur les fils du condensateur. Prenez la peine de porter des lunettes pour protéger vos yeux contre l’explosion du condensateur après le court-circuit.

Par la suite, il vous faut retirer les fils du condensateur tout en prenant la peine de noter leur emplacement respectif. Réglez ensuite le multimètre sur ohms à 1k et glissez un morceau de papier épais entre les points de l’interrupteur. Pour finir, fixez une sonde à chaque borne et faites la lecture. Si le numéro (condensateur électronique) ou l’aiguille commence par zéro et ne bouge plus par la suite, alors le condensateur doit être remplacé. Pour le remplacer, il faut nécessairement que le nouveau condensateur soit identique à l’original. Dans le cas où la tension de votre condensateur d’origine ne soit pas disponible, prenez le condensateur avec une tension supérieure.

Comment nettoyer une pompe immergée ?

Les pompes à eau sont dans leur ensemble, les équipements qui sont les plus utilisés. Elles doivent être entretenues comme il se doit afin d’accroître leur durée d’utilisation. Dans le cas précis, une pompe immergée doit être entretenue au minimum une fois par an après vérification. Pour l’entretien, il faut retirer entièrement la pompe de la source dans laquelle est immergée afin de voir si elle fonctionne correctement.

Vous devez vous focaliser plus sur les flotteurs, le système de refroidissement du moteur et de la propreté de la pompe. En guise de précaution, il est recommandé d’installer la pompe à une distance limite de 50 cm du fond de la source d’eau dans laquelle elle est mise. Le but étant d’éviter qu’elle pompe les déchets ou le sable. Dans le cas où cette distance est respectée, mais que vous constatez quand même les déchets ou du sable lors de l’entretien, il vous faut réduire le débit ainsi que la place de votre pompe. Autrement, vous risquez un éclatement de votre pompe immergée. 

Voir l’article complet sur le nettoyage d’une pompe immergée .

Comment amorcer une pompe immergée ?

La pompe immergée, ne connaît pas d’amorçage. Pour son fonctionnement, il vous suffit de l’immerger dans la source à la distance évaluée. Lorsque vous dimensionnez mal la pompe immergée, son débit de sortie sera trop faible ou encore trop fort. Il est donc important de procéder au calcul de la hauteur hydraulique afin de déterminer avec exactitude à quel emplacement, il faut mettre la pompe immergée.

Quelle hauteur de refoulement pour ma pompe immergée ?

La hauteur de refoulement est un critère très important à prendre en compte lors de l’achat d’une pompe immergée. Pour rappel, il s’agit de la capacité d’une pompe immergée à supporter des mètres de colonne d’eau. Elle s’exprime d’ailleurs en mètre. Si vous supposez une dénivelée de 10 mètres jusqu’à votre robinet par exemple, cela voudra dire que la hauteur de refoulement est de 10 mètres également. Autrement dit, pour cette hauteur de refoulement, votre pompe immergée sera suffisamment puissante pour atteindre le robinet. Généralement, les fabricants de pompe immergée indiquent la hauteur de refoulement sur leur appareil.