Ma Pompe

Pompe de surface ou pompe immergée ?

De plus en plus de personnes font aujourd’hui recours aux puits et aux forages pour avoir de l’eau chez eux. Mais pour pouvoir aspirer l’eau de ces sources, l’utilisation d’une pompe s’impose. En fonction de certains critères, il faut opter soit pour une pompe immergée ou pour une pompe de surface ? Quelle pompe correspond à quelle situation ?

Quelle différence entre une pompe de surface et une pompe immergée ?

Compte tenu du lieu d’emplacement, on distingue deux types de pompes à eaux : la pompe immergée et la pompe de surface. La pompe immergée comme l’indique son nom, est un type de pompe à eau qui s’installe à l’intérieur de la source d’eau. De ce fait, elle n’est quasiment pas bruyante et ne nécessite pas d’amorçage. Elle n’aspire que de l’eau claire et peut refouler l’eau d’une hauteur qui excède neuf mètres. Son coût est relativement élevé.

Une pompe de surface quant à elle s’installe hors de l’eau et est beaucoup plus employée pour aspirer l’eau provenant des étendues d’eau : rivières, lacs, étangs entre autres, des récupérateurs d’eau, des caves… Hormis son lieu d’installation, elle se distingue principalement d’une pompe à eau immergée de par sa hauteur de refoulement qui n’excède point les 9 mètres. En fonction du nombre de turbines dont elle dispose, on distingue la pompe monocellulaire de surface et la pompe multicellulaire de surface. La pompe multicellulaire est dans la majorité des cas une pompe à eau auto amorçante et dispose d’une bonne puissance.

Lire aussi le guide d’achat sur les pompes de surface automatique

Quels usages pour une pompe de surface ?

Une pompe de surface est généralement utilisée en guise de pompe de jardin. Que ce soit pour l’arrosage de surface ou celui intégré, elle trouve son application. Mais plus spécifiquement, son utilisation est fonction de sa puissance, et donc de son type. Autrement dit, les pompes monocellulaires et multicellulaires ne servent pas à la même chose. Alors que les premières ne sont employées que pour de l’arrosage superficiel ou par occasions, les suivantes sont beaucoup plus utiles pour un arrosage renforcé et parfois même pour l’alimentation domestique. Exceptionnellement lorsqu’un chantier est en cours, elles peuvent servir  pour le drainage d’eau d’une source assez permanente afin de réaliser d’importantes économies.

Quels usages pour une pompe immergée ?

Une pompe immergée est beaucoup moins utilisée en tant que pompe d’arrosage quoiqu’on y fasse parfois recours pour un arrosage intégré, rarement pour un arrosage superficiel. Compte tenu du fait qu’elle aspire l’eau provenant des puits et des forages, elle est beaucoup plus utilisée pour l’alimentation. Ainsi, on la privilégie pour la consommation ( après analyse et traitement de l’eau bien entendu) , l’alimentation du lave-linge, des toilettes, du lavage-auto… Aussi, lorsqu’un chantier est en cours à la maison, peut-elle permettre de fournir la quantité d’eau nécessaire pour les travaux.

Lire aussi le guide d’achat sur les pompes de surface auto amorçantes

Quels prix pour une pompe de surface ou immergée ?

Le prix d’une pompe de surface varie en fonction de son type. Elle coûte généralement moins qu’une pompe immergée. Et il est même possible de trouver sur le marché, une pompe multicellulaire pas chère, alors qu’elle représente son type le plus puissant. Pour en acquérir une, il faut prévoir entre 55 et 600 euros. Les pompes immergées quant à elles coûtent entre 180 et 700 euros.

Rate this page